Accueil du site / l’ensemble des travaux par ordre chronologique / 2007 / M. le géant

Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Intervention dans Le Palace et performances dans les rues d’Ath et à la foire d’art contemporain de Bruxelles - Artbrussels, 2007.

M. le géant à Ath. Ath est une ville du Hainaut, en Belgique, reconnue pour ses géants, déclaré Patrimoine immatériel de l’Humanité par l’UNESCO. Cécile Wagner m’invita à réaliser une exposition dans le centre culturel de la ville, et ma proposition, dans ce contexte traditionaliste, fut de réaliser un nouveau géant mais sans visage.

M. le géant à ARTBRUSSELS, jour de la nocturne.

Son design fait référence au style des personnages schématiques de l’ouvrage « Les éléments des projets de construction » (en allemand : “Bauentwurfslehre“) employé par les architectes et constructeurs comme une espèce d’abécédaire ou de diccionaire. Son auteur l’architecte Ernst Neufert, le publia pour la première fois en 1936, pour faciliter la tache dans les bureaux d’architecture, en transférant à ce domaine ce que les ingénieurs allemands avaient élaborés pendant la 1ère guerre mondiale, c’est-à-dire, les normes “DIN“ et standards dans la construction industrielle. Inspiré par la philosophie du Bauhaus, E. Neufert traduisit graphiquement cela par des schémas et vignettes pour représenter exhaustivement les éléments et mesures du projet architectonique.

M. le géant à ARTBRUSSELS, jour de la nocturne.

D’une certaine façon j’ai voulu réaliser un “intrus“ anonyme appelé M. , diminutif de Monsieur ou Mister, mais aussi de Moderne dans le sens historique et éthymologique du terme.

M. le géant à Ath.

Un géant vétu d’une chemise et d’une cravate et d’un pantalon gris, plus exactement d’une robe grise, les géants sont toujours en robe pour être porté, c’est-à-dire l’aspect conventionnel de l’habit occidental et par extension international.

M. se promena une première fois le jour de l’inauguration de l’exposition et puis aussi à la foire d’art contemporain de Bruxelles ARTBRUSSELS dans sa dernière édition, devenant ainsi un visiteur de plus et de taille.

M. le géant.

Plus récemment il participa aussi à plusieurs fêtes de la ville, mais la plus grande ambition de M. serait de faire partie du cortège le plus important de Ath, c’est-à-dire “La Ducasse“ qui se déroule au dernier samedi et dimanche du mois d’Août. Mais le caractère rituel très précis et conservateur de cette fête ancestrale avec ses héros particuliers est un obstacle extrêmement difficile à franchir.

De fait, cette tentative d’introduire “l’Art Contemporain“ dans une coutume séculaire est appuyée par la construction traditionelle de M. avec de l’osier, du bois, du papier et du tissu, (réalisation par l’atelier de Stéphane Deleurence, spécialiste dans le façonnage de géants de tradition : http://www.stephanedeleurence.com/03_geants_.html)

La seule différence est l’absence de visage, permettant toute interprétation pour son identité.

C’est par cette absence que le géant devient à chaque déplacement le protagoniste d’une nouvelle narration, alimentant par les spéculations sur son identité une nouvelle légende en évolution permanente.

link : http://emiliolopez-menchero.be/spip.php ?article31&var_mode=calcul